collection

Le Centre d'interprétation de l'agriculture et de la ruralité est né de la volonté de poursuivre le travail du curé Jules Lamy et de créer une vitrine sur le patrimoine agricole et rural du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 

Dans la collection, les objets faisant partie des catégories des instruments liés à l'agriculture ont la particularité d'être relativement anciens, datant pour la plupart de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle. Ils se distinguent également pour leur technique de fabrication puisque plusieurs d'entre eux sont de facture artisanale et de provenance régionale, voire même locale. La facture de ces objets, leur ingéniosité et leur simplicité en font des éléments évocateurs illustrant les diverses activités du domaine agricole, les différents types de culture et d'élevage propres à la région.

 

En plus des instruments de ferme, d'autres objets témoignent de l'épanouissement d'une communauté agricole, de sa démarche pour acquérir son autonomie et son autosuffisance. Ce sont les objets se rapportant à certains métiers artisanaux : la boutique de forge où l'on fabrique et répare les outils agricoles, le cordonnier, le magasin général. Ce sont également les objets se rapportant au tissage, au textile, à la fabrication du savon.. Ces objets, par leur facture, témoignent d'un bagage profondément québécois et d'un savoir-faire ancestral. Ils illustrent de façon éloquente la division des tâches entre les hommes et les femmes.

 

 

Des pièces uniques

Camp d’établissement
Date:1868
Fabricant: Pierre Fortin
Donateur: Joseph-Henri Fortin


Afin de posséder une terre, il faut obtenir un billet de concession. Une fois acquis, le colon dispose d’un délai de six (6) mois pour bûcher le bois nécessaire et s’établir. L’urgence s’installe, il faut bâtir un abri temporaire. En 1868, Pierre Fortin s’établie sur le lot 67 du Rang Sud sur les terres de Saint-Jérôme.

Corbillard
Date: 1915
Donateur: Jean-Marie Ménard


Les corbillards étaient tirés par des chevaux et servaient à transporter les morts jusqu’à leur sépulture. Celui-ci aurait été en usage dans la municipalité de Saint-Stanislas au Lac-Saint-Jean au cours de la première moitié du XXe siècle.

Herse à dents de fer
Date: 1895
Donateur: Louis Côté


La herse était tirée par un cheval ou un boeuf sur une terre labourée afin de briser et enfouir la semence. Cette herse de fabrication artisanale appartenait à Joseph-Élie Côté de Lac-à-la-Croix.