Centre d'interprétation de l'agriculture et de la ruralité

 

Depuis plus de 150 ans, l’agriculture a modifié en profondeur le paysage naturel du Saguenay-Lac-Saint-Jean et continue de le façonner au quotidien. Les gestes posés par les agriculteurs et leur communauté le long des rangs ont toujours eu un impact sur le paysage et en auront encore.

 

Le Centre d'interprétation de l'agriculture et de la ruralité (CIAR) expose la richesse d’un héritage patrimonial et le savoir-faire d’une communauté qui s’est bâtie petit à petit. Il annonce les couleurs à venir tout au long des saisons mais aussi, les enjeux agricoles pour les générations à venir. Le CIAR, c’est un site enchanteur, une collection immense d’objets et une gamme d’activités uniques. Le CIAR, c’est une part de notre histoire, le témoin de notre passé, mais c’est aussi un aperçu d’un nouveau patrimoine à construire.

 

C’est au mois de septembre 1963, que le curé Jules Lamy prend possession de la cure de Sainte-Croix. Grand collectionneur, numismate et philatéliste, il entreprend d’acquérir des objets et des artefacts dans le but de contrer l’exode de notre patrimoine matériel vers les milieux urbains. En 1968, avec la collaboration de jeunes étudiants, le curé Lamy édifie le Musée Lac-à-la-Croix. La charité et la générosité des gens du village ont permis de constituer une collection de près de 4500 pièces représentant le patrimoine agricole et rural du Saguenay―Lac-Saint-Jean.

 

En 1997 prend la relève le Centre d'interprétation de l'agriculture et de la ruralité (CIAR), suite à une demande auprès du Ministère des arts et de la culture. Organisme à but non lucratif, le CIAR a pour mission de valoriser et de diffuser le patrimoine agricole et rural du Saguenay - Lac-Saint-Jean, secteur crucial de l'activité humaine.